Rachel SEGUIN commence à peindre dans un monde réaliste. Depuis peu, à Pralon ou elle travaille dans son atelier, elle se libère de ses inhibitions. Aujourd’hui elle vous présente ses dernières abstractions. Sa palette accentue les mouvements des éléments intégrés à ses œuvres. Le hasard n’existe pas. Rachel pourrait être la muse de moult artistes, mais pour l’instant sa féminité s’exprime de mille façons à travers ses toiles. Souhaitons-lui la réussite et la reconnaissance qu’elle mérite.

 

Louis-François PLASSA (Quiqo)

IMG_20190920_175941

Rachel n’a pas toujours eu ce rapport aux choses, dans cette logique de progression « les choses arrivent lorsqu’elles doivent arriver, lorsque c’est le moment », elle commence par le figuratif, approfondi la technique, développe un attrait pour la couleur. L’abstraction vient de là. Cette absence de contraintes, cette prise de conscience. Son travail s’épure, ce besoin de ne plus savoir ce que l’on à en face, à quoi cela ressemble t il? Qu’est ce que cela représente? Laisser les émotions, l’individuel prendre le dessus. En se séparant de modèles elle ouvre la voie… s’ouvre la voie … 

 

LEOMBRUNI CELINE

Fermer le menu