Encaustic paintings
Shadow
Slider
 

EQUILIBRE

Le terme est lancé...

Dans la structure même du tableau, on parle avant tout de format, de construction, de perception rationnelle mais Rachel va bien au delà en abandonnant les contraintes. Dans son approche de la peinture tout n'est que feeling, liberté de geste, d'envie, de choix esthétiques en accord avec elle même.

Quand le lâcher-prise le plus total s'ajoute à la rigueur de la logique...une sorte de liberté avec restriction!... on commence à sentir un léger sentiment contradictoire, elle ne s arrête pas la rassurez vous !

Elle évoque la dualité, le décalage, le prolongement. Nous montre que les opposés s'attirent, se répondent, se complètent et s'enrichissent. Nous amène à voir que la coexistence est nécessaire, qu'elle induit la confrontation, le lien.

Elle joue avec les limites... les frontières n'existent pas!

Vous voulez un exemple?

Un aspect lisse, une sensation paisible rencontrant une ambiance torturée, de la douceur confrontée à de l’agitation, une fragilité prononcée, souplesse, légèreté, silence et puis puissance, nervosité, rigidité. Quand la lumière nous attire, cette aspiration proche de l'éblouissement, se trouve être sublimé par l'obscurité... comme une évidence ... ce rythme qui formule toute existence, les choses ne sont visibles qu'en présence d'autres.

"EQUILIBRE"... par opposition

De l’opposition naît l’affrontement, de l’affrontement naît la comparaison et de la comparaison naît l’opposition.

Le ton est donné "une place pour chaque chose et chaque chose à sa place" et aussi contradictoire que cela puisse paraître, la spontanéité se trouve en être la cause!

Céline LEOMBRUNI